TRISTAN

& YSEULT





Récit raconté à deux voix par

Nathalie Lhoste-Clos et Marion Lo Monaco

Conception visuelle : Jean Mosambi

Tarif: 5€



Tout public, dès 10 ans

1h10



SYNOPSIS

Deux jeunes gens. Des adolescents.

Une mer les sépare.

La fille du roi d’Irlande et le neveu de Marc roi de Cornouailles.

L’une est élevée dans les secrets de la magie, l’autre dans les vertus de la

chevalerie.

Les conflits entre leurs royaumes les séparent.

Mais ils se rencontrent. Et quand il s’agit de trouver une épouse pour son

oncle le roi Marc, Tristan part chercher Yseult, de l’autre côté de la mer.

Pourtant l’amour est là et le désir les enflamment. Ils vont s’aimer,

absolument.

Un oncle, un époux, un roi les sépare.

Pour pouvoir s’aimer, ils vont vivre dans le mensonge, les angoisses, souffrir

les dangers et parfois la misère.

C’est cher payé pour s’aimer. Mais après avoir connu un tel amour, ils ne

peuvent plus vivre sans.

Qui le pourrait ?

LES CONTEUSES



Nathalie Lhoste-Clos

De nombreuses années dans le spectacle, puis une rencontre déterminante avec le conte et les

conteurs. Alors petit à petit, tranquillement, elle raconte dans les écoles,

les maisons de retraite, les bibliothèques et autres lieux ayant les oreilles grandes ouvertes.

Formation au conte avec René Martinez, Michel Hindenoch, Alberto Garcia Sanchez, Marc Aubaret et

Hassane Kassi Kouyaté.



Marion Lo Monaco

Marion entre par la porte du théâtre. Elle se forme 4 ans à l'école Claude Mathieu à Paris, puis

devient comédienne de troupes. Mais le conte pointe le bout de son nez depuis longtemps.

C'est en 2012 qu'elle commence véritablement à y prêter les oreilles et la langue. Depuis, elle

n'en démord plus. Ce qu'elle aime : raconter des histoires simplement, avec ou sans musique,

munie de la seule caméra du conte, pour rêver à plusieurs. Depuis, elle se consacre

exclusivement à la littérature orale.

Formation au conte avec Hassane Kassi Kouyaté, Michel Hindenoch, Jihad Darwiche, Didier Kowarsky

et au CMLO avec Marc Aubaret.

Une rencontre...



Tout ça, finalement, c'est la faute de Hassane Kassi Kouyaté...

Si nous n’avions pas participé à ce stage de trois semaines dans la Drôme avec lui, on ne se

serait pas rencontrées. On aurait pas fait ensemble toutes ces heures de route depuis les Hautes-

Pyrénées à échanger sur le spectacle, sur notre amour naissant et commun pour le conte, sur nos

envies futures; sur la vie en somme. Le stage que proposait Hassane portait très bien son nom :

La liberté dans le conte. Hassane nous a ouvert les portes du conte en mettant un point

d'honneur sur le fait qu'il faut avant tout cultiver sa propre personnalité, intimité, dans l'art de

raconter des histoires. Pas de formatage, mais de l'authenticité et de l'amour. Pas

d'intellectualisme, mais une parole qui passe par le coeur et le corps.